Offre de stage M2/Ingénieur

Proposition de stage d’étudiant Master 2 ou Ingénieur (6 mois, Grignon (78))

Mise en œuvre d’une démarche de modélisation d’accompagnement pour une gestion collective et préventive des principaux bioagresseurs du blé (septoriose, vulpin et ray grass) en Hauts-de-France

Contexte général du stage :

Les préconisations du plan Ecophyto et ses premières applications soulignent l’importance de repenser les logiques d’utilisation des pesticides. Dans un contexte de transition vers la réduction de pesticides, la sélection de résistances aux produits de protection des plantes conduit à des manques d’efficacité induisant des pertes de rendement et de qualité des récoltes, à l’augmentation de doses et des fréquences de traitement de pesticides utilisées et, à terme, à la disparition de substances actives pouvant générer des impasses de protection phytosanitaire (Aubertot et al. 2005)[1]. Ces impasses phytosanitaires peuvent faire disparaitre certaines cultures des territoires avant l’aboutissement de la transition.

Des méthodes alternatives de contrôle des maladies et des règles de bonnes pratiques pour prévenir et gérer les résistances et impasses phytosanitaires font l’objet d’une recherche importante et commencent à être disponibles (comme celles développées notamment par le réseau R4P Cf. http://www.r4p-inra.fr/). Cependant, ces solutions ne sont pas assez diffusées et assez adoptées par les agriculteurs. En même temps, comme le souligne Butault et al (2010)[2], ces méthodes sont validées à l’échelle de la plante ou de la parcelle mais leur mobilisation à l’échelle des territoires est confrontée à un verrou et nécessite une véritable re-conception des systèmes de culture ainsi que des changements organisationnels importants chez les acteurs impliqués. La transition nécessite la création de dynamiques collectives et la  mise en œuvre d’une coordination et d’une gestion collective à l’échelle du territoire agricole.

Objectifs

Ce stage s’inscrit dans le cadre d’un projet qui vise à comprendre les chemins possibles d’une gestion concertée de la maitriser les principaux bioagresseurs du blé (septoriose, vulpin et ray grass) dans un contexte de résistances aux produits phytosanitaires, de perte de diversité des modes d’action autorisés et de réduction de l’usage des produits phytosanitaires. Pour cela, ce sujet de stage s’intéresse à une posture en particulier, la modélisation d’accompagnement, proposée par le groupe ComMod[3], qui utilise très souvent les jeux de rôles et les systèmes multi-agents, comme outils permettant notamment le partage de représentations sur le système où des acteurs sont en interdépendance. Ces outils permettent en effet d’explorer par exemple des scénarios d’usage d’une ressource commune ou des scénarios d’aménagement d’un territoire, sans engagement puisqu’ils se passent dans un monde virtuel.Contenu du stage :

Le travail proposé dans le cadre de ce stage consiste donc à mettre en œuvre une démarche de modélisation d’accompagnement pour favoriser l’émergence d’une gestion collective et préventive des principaux bioagresseurs du blé (septoriose, vulpin et ray grass) en Hauts-de-France.

Les étapes de travail envisagées sont :

  • Appropriation de la démarche via bibliographie,
  • Identification des acteurs pertinents et entretiens individuels,
  • Elaboration d’un modèle conceptuel selon la méthode ARDI (Acteurs, Ressources, Dynamiques, Interaction)[4] en collaboration avec les acteurs précédemment identifiés.

Ce stage se fera en lien étroit avec plusieurs unités de recherche INRA (UMR SADAPT, UMR BIOGER, UMR GMPA, UMR Agroécologie). Ce stage sera également réalisé en partenariat avec différents acteurs des Hauts-de-France (Chambre d’Agriculture, Arvalis, DRAFF, coopératives NORIAP, UNEAL et groupe CARRE)

Qualités requises

Etudiant(e) préparant un Master ou un DAA dans les domaines Agronomie ou Environnement avec un intérêt fort pour la modélisation. Le(La) stagiaire devra être motivé(e) par un travail pluridisciplinaire en équipe couplant une approche de modélisation élaborée dans le cadre d’une démarche participative impliquant différents acteurs et des enquêtes sur le terrain.

Permis B obligatoire (totale prise en charge des frais).

Conditions matérielles :

Durée du stage : 6 mois (début entre janvier et février 2019)

Rémunération : 26,25 € par jour travaillé

Localisation : Grignon (78) situé à 40 mn de Paris en transport en commun et déplacements en Hauts-de-France

Condition d’accueil : L’étudiant(e) bénéficiera de ressources sur son lieu de stage (un bureau, un ordinateur, centres de documentations, possibilité de logement sur place). Des déplacements sont à prévoir pour le travail d’enquête

Encadrement scientifique :

Véronique Souchère

UMR SAD APT (équipe Concepts)

BP 1 – 78850 Thiverval-Grignon

Tel. : 01 30 81 59 66

veronique.souchere@inra.fr

Anne Deredec

UMR BIOGER (équipe AMAR)

BP 1 – 78850 Thiverval-Grignon

Tel. : 01 30 81 45 85

anne.deredec@inra.fr

Pour candidater envoyer un mail à veronique.souchere@inra.fr, anne.deredec@inra.fr et mourad.hannachi@inra.fr avant le 15 décembre 2019.

[1] Aubertot, J.N. ; Barbier, J.M. ; Carpentier, A. ; Grill, J.J. ; Guichard, L. ; Lucas, P. ; Savary, S. ; Savini, I. ; Voltz, M. (2005) “Pesticides, agriculture et environnement. Réduire l’utilisation des pesticides et limiter les impacts environnementaux”. Rapport d’expertise scientifique collective, INRA et Cemagref.

[2] Butault, J.P., Dedryver, C.A., Gary, C., Guichard, L., Jacquet, F., Meynard, J.M., Nicot, P., Pitrat, M., Reau, R., Sauphanor, B., Savini, I, Volay, T., (2010). “Ecophyto R&D. Quelles voies pour réduire l’usage des pesticides ? » Synthèse du rapport d’étude, INRA Editeur (France), 90 p.

[3] www.commod.org

[4] Etienne M., D. R. Du Toit and S. Pollard, 2011. ARDI: a co-construction method for participatory modeling in natural resources management. Ecology and Society 16(1): 44. [online] URL: http://www.ecologyandsociety.org/vol16/iss1/art44/